les-bernier-decouvrent-les-iles

les-bernier-decouvrent-les-iles

12 fevrier, Saint Vincent

On a que le bien que l’on se fait. C’est notre devise depuis cette marina de tous les vices.

Alors, à peine parti pour la Soufrière, nous avons acheté 2kg de dorade à un pêcheur. Difficile de lui demander 600gr en filet. Tout content de notre achat, on s’est quand même vite demandé ce qu’on allait bien faire avec cette quantité et les appétits d’oiseau du bord.

Heureusement, Irina est venue avec son kit. Ce dernier comprend 800 paquets de feuilles d’algue séchée pour les makis, un couteau avec des inscriptions en japonais dessus, une machine à rouler les makis, du vinaigre de riz, du wasabi et son savoir-faire.

Pour faire court, cette dorade s’est transformée en sushi, en ceviche et en filet à la plancha… aujourd’hui, comme nous n’en avions plus assez, nous l’avons complétée avec deux langoustes en arrivant à Cumberland Bay.

Pour demain, il reste des pâtes et des lardons.

Joe

IMG_1644comp.jpg



12/02/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres